Les collections paléontologiques

 

 
             

 

 

 

 

 

 

 

Archives de l'histoire de la vie de la région de Grenoble ... des Alpes ... de la France ... du monde

Les collections paléontologiques de l'Institut Dolomieu contiennent des fossiles témoins de toute l'histoire de la vie sur la Terre, depuis les premières activités bactériennes jusqu'aux vertébrés quaternaires.
Beaucoup ont été recoltés autour de Grenoble, dans les massifs de la Chartreuse et du Vercors, dans les contreforts du Massif de Belledone. Mais au-delà, les collections renferment un grand nombre de spécimens provenant du Sud-Est de la France, d'autres régions françaises, d'Europe et du monde entier !

Les plus anciens fossiles conservés sont des Stromatholites, provenant du Protérozoïque (1 milliard d'année) d'Algérie (photo ci-dessous).


©E. Robert

Les plus récents sont de spectaculaires crânes d'ours des cavernes (Ursus spelaeus) qui a vecu dans les grottes du Vercors jusqu'au Paléolithique supérieur, il y a environ 10.000 ans (photo ci-dessous).


©E. Robert

 

 

Des objets à l'usage de tous publics

Comme l'ensemble des collections universitaires, les collections de l'Institut Dolomieu sont à vocation scientifique, elles sont donc d'abord accessibles aux chercheurs de toutes les disciplines de la paléontologie. Mais au-delà, les étudiants, scolaires et tous les passionés de la paléontologie peuvent accéder aux collections, pour parfaire leurs connaissances ou satisfaire leur curiosité.


Diffusion des connaissances pour le grand public ...

Pour le grand public, la première mission des collections est la muséologie : les spécimens sont montrés au public au sein d'une exposition permanente illustrant la diversité biologique au cours des temps géologiques. Les objets y sont présentés pour eux-mêmes et servent à la diffusion des connaissances sur la paléontologie et l'évolution.

... et les étudiants

Une partie des collections est spécialement assignée aux cours et travaux pratiques des enseignants de l'OSUG. Elle illustre au mieux toute la diversité biologique des groupes fossiles, depuis le Paléozoïque (= première vie) jusqu'au Quaternaire.

 

Base de travail pour les chercheurs

Néanmoins, la majorité des objets conservés dans les collections est une matériel de recherche. Ils servent ainsi de base aux études en recherche fondamentale menées par les paléontologues du monde entier, que ce soit à des fins d'identification (taxonomie), d'évolution (phylogénie), pour des reconstitutions d'environnements et de géographies passés (paléoécologie et paléobiogéographie), ...
   
Actualités
 
Le document à la une

©domaine public
couverture originale de
L'origine des espèces
de Charles Darwin en 1859
(note: il est facile de se procurer la traduction française)